Vamos a la playa (2/11)

2 – Les voyages forment la vessie
Ça, j’me suis bien fait chier.
Impossible de papoter avec qui qu’ce soit, les mamies causaient patchwork et le chauffeur écoutait d’la zique.
Alors j’me suis dit, j’vais aller faire chier un peu les gamins.
J’ai poussé deux trois gueulantes pour les pieds sur les fauteuils et les papiers parterre mais ça m’a fait du bien, ça m’a requinqué.
Faut dire qu’j’avais rien pris à bouffer en m’disant qu’j’achèterais un truc sur… Lire la suite

Vamos a la playa (1/11)

1- L’annonce faite à Charly
Les voyages scolaires, ça m’a jamais vraiment concerné puisque ce
sont les profs de langue qui s’y collent et que pour les accompagnants,
y prennent en général des collègues avec qui y sont super potes.
Cette
année la, la prof d’espagnol, parce qu’y en a qu’une, a choisi ses
trois copines de SVT, maths et j’sais plus quoi pour un voyage d’une
semaine dans le sud de l’Espagne.
Seulement voilà, le principal-adjoint
ne l’entendait pas de cette oreille…. Lire la suite

Tati

C’est la secrétaire du boss.
Un des rares personnes à tout savoir sur tout, à le faire savoir, avec savoir-faire, sans se faire valoir, encore que ça, ça reste à voir.
Une crème de femme.
Ou une sauce, un coulis, je sais pas, car elle en impose.
Des mollets de lanceur de poids, une carrure de bison, une poitrine opulente dessinée et maintenue par un partenariat Wonderbra/Otis-Levage-ascenseurs dont on ne saluera jamais assez les prouesses techniques.
Une féminité imposante… Lire la suite

Lipogramme complet

Georges Perec publiait en 1968 un livre intitulé « La disparition ». Ce livre fut écrit sans utiliser une seule fois la lettre « e ».
Ce qui représente une véritable prouesse.
Il réédita l’exploit avec l’ouvrage « Les revenentes » en omettant cette fois les voyelles a,i,o,u,y.
C’est incroyable.
Je décidai donc ce week-end de me livrer au même exercice mais en compliquant encore le truc : plus aucune voyelle.
Voici le résultat :
c q j’m prtclrmnt dns mn mtr d’nsgnnt, c’st l’spct rltnnl t l… Lire la suite

Un prof peut-il être démago ?

Manquerait plus qu’ça !
Utiliser de si viles méthodes pour assurer le calme dans ses classes, ça me révulse tiens.
Quel est le pleutre qui se livre à de tels forfaits ? Hein ? Qui ? Qui ? Riquiqui ?
Non mais… c’est vrai quoi…
Bien.
Voilà voilà.
Bien qu’il me semble, maintenant qu’j’y pense, avoir par mégarde…
J’ai le souvenir d’un vif échange qui m’opposa jadis à un charmant bambin d’1,80 m et à peu près large comme un fuseau horaire.
Mais doté d’une cervelle… Lire la suite

Charly Le Fourbe

Extrait d’un ouvrage écrit par mon ancêtre, Charly Le Fourbe, lui même professeur,
il y a fort longtemps…
Dans chaque école du diocèse, et généralement en salle des Maîtres, se trouvaient tous les casiers.
Un simple cube fendu sur sa face et en son sommet, et par dessus la fente précitée, un battant escamotable, permettant le passage du pli mais préservant l’intimité du lieu.
Oui, nous, serviteurs du Roi et professeurs émérites disposions d’une boîte aux lettres… Lire la suite

Étoffons notre trousseau de pédagogue

Aujourd’hui : le coup de pied au cul, le CDPAC (prononcez cédépack).
Un prof peut-il user de ce geste pour informer de son courroux ? Coucou ?
Bien sûr.
D’ailleurs la question est idiote.
Heureusement, la réponse va compenser.
Il est vrai que dans nos pimpants collèges, bien des enseignants sont réticents et pour certains franchement hostiles à l’octroi du CDPAC. N’y voyons pas mauvaise grâce de leur part mais plutôt un excès de pudeur, la persistance d’une timidité adolescente ou, mais… Lire la suite

Les enfants du Che

Au collège, avec mon pote Christophe, on rigole bien.
D’ailleurs, dès qu’on s’voit, on rigole.
Lui, rien qu’sa tête, ça m’fait rire.
Je suppose que d’voir la mienne, ça lui fait pareil.
Pourtant, on est toujours très sérieux, très austères.
C’est ça qui nous fait marrer, parce qu’on l’est pas trop en fait.
Avec Christophe, on a des âmes de révolutionnaires.
On est comme qui dirait, des subversifs, des rebelles.
En salle des profs, y’a quatre collègues, des nanas, qui mangent à… Lire la suite

Réunion mamans-profs (3)

La maman de Guillaume.
Avec elle, ça rigole pas.
Enfin, Guillaume rigole pas.
J’l’avais jamais vu comme ça, l’Guillaume.
Lui qu’est si drôle d’habitude.
Elle sait plus quoi en faire.
J’la rassure : nous non plus.
— Qu’est-ce que j’peux faire pour le mettre au travail ?
— Ben, déjà, commencer doucement, disons un quart d’heure tous les soirs, pendant un mois, puis augmenter la dose, jusqu’à l’addiction. Mais surtout, ne pas le brusquer.
— Son frère ainé avait fini par avoir un déclic. Peut-être… Lire la suite