Charly

charlyleprof_75« La techno, c’est beau comme un lever de soleil, le soir à la veillée »

Ainsi parlait Shar Li mon Maître.
Un homme immense qui malgré une sénilité qui faisait peine à voir, savait vous tricoter de ces phrases essentielles, tellement chargées de sens et de contre-sens qu’elles finissaient pas n’en avoir aucun.
Cet ancien philosophe-troupier adepte de la métaphore rurale et de l’aphorisme éthylique, grand pourvoyeur de conneries en tout genre, savait instiller selon une stricte posologie, quelques gouttes de sa longue expérience dans ses funestes diatribes.
Il passa des lustres à retaper des biclous dans une échoppe obscure, à soliloquer des heures durant devant un parterre de pompes à vélos médusées, mais conquises.
Et comme on les comprend.
Je lui dédie ce blog.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *