Contact

ATTENTION !! La page « contact » fonctionne aléatoirement en raison de contraintes techniques chez l’hébergeur Free. Utilisez les commentaires du blog pour me joindre en mode privé, car les commentaires ne sont pas affichés avant que je ne les consulte et valide, donc je recevrai votre message, le lirai, le supprimerai, et il ne sera donc pas public. Précisez juste que le message est privé et qu’il ne s’agit pas d’un commentaire ;-)

3 réflexions au sujet de «  »

  1. Bonjour
    Je suis guitariste, Jazz plutôt swing bebop. Je viens de tomber complétement par hasard sur votre page de transcriptions. Je voulais vous remercier, vraiment, des ressources artistiques gratuites, sur le web, en toute simplicité, de ce niveau, ce n’est plus courant. Encore un grand merci.
    Aristide.

  2. Le BB

    Qu’il soit Bac ou Brevet, le BB voit le jour deux fois l’an sous l’œil inquiet de la famille estudiantine. Promesse de sanglantes épopées héroïques, cette césarienne radicale, véritable vengeance du corps enseignant, expulse violemment le savoir fœtal sous sa forme la plus typiquement rudimentaire : une copie d’examen.
    Fruit d’une gestation collective, provoquant sur l’élève une indigestion manifeste, la graine du BB se développe dans le haut lieu de la reproduction- la salle des photocopies – sous la chaleur glacée de ces couveuses sans âmes, irriguée d’encre, ombiliquée d’acier, au son envoûtant de tribales mélopées. C’est dans ce sombre repaire que le BB, tranquillement mais sûrement prépare sa sortie.
    Lorsque les élèves mêmes soupçonnent son imminence : il est trop tard. On a cédé une table entière à cet encombrant intrus. Dessus s’étalent çà et là des embryons de sujets avortés, des corrigés formés, déformés, réformés sous l’égide maternelle du coordo, du Créateur, celui qui décidera du sexe du BB et de la couleur du brouillon. Enfin, les premières rumeurs contractées annoncent le terme. Dans la salle de travail dûment préparée le matériel s’aligne avec une précision millimétrique. Plantées à intervalles réguliers, tables et chaises forment une pépinière grandeur nature permettant aux jeunes plants cultivés de verdir en toute quiétude dans la moite chaleur d’une effervescence tropicale.
    Les nausées seront nombreuses. Aussi conviendra t-il de libérer promptement les latrines locales afin que les orgies adolescentes trouvent refuge avant l’heure cruciale. Toujours prématuré parce que finalement jamais prêt, le BB sera pudiquement mis au monde dans le secret silence d’une porte close que seuls troubleront les profonds soupirs qu’engendre l’inéluctable délivrance finale.
    Par essence même, le BB ignore longtemps tout le mystère de son étrange maternité. Abandonné sans regret- l’accouchement sous x étant de mise- il sera aussitôt emmailloté dans une chemise bariolée avant d’être rapidement confié à un club échangiste. Longuement disputé car clairement non désiré, il trouvera refuge chez un boucher local qui s’empressera de conduire cette pauvre chose à l’abattoir, ensanglantant le BB de traits meurtriers, disséquant chaque élément dans une grille critèriée, en attendant la délivrance du label qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *