Du bon usage du chameau

À neuf heures et quart, le CPE est venu dans ma classe, me dire que nous étions attendus, moi et les 6e4, à une séance de prévention contre la drogue, prévue depuis un mois, dont la date était affichée en salle des profs, en bien gros, ce qui m’avait échappé, que nous étions sacrément en retard, et que donc, j’avais assuré comme un pro.
Alors avec les 6e4, on a vionzé jusqu’à l’autre bout du collège, en ordre dispersé, grimpé au troisième étage, dans un boucan d’enfer, et sprinté jusqu’à la salle 307, dans un bordel immonde, où je suis arrivé tout essoufflé et bon dernier. Je me suis excusé pour le retard, en disant que c’était un peu à cause du CPE, qu’était venu bien tard nous dire qu’on n’était pas en avance, mais en ajoutant que j’étais rongé par le remord, que je le referai plus, mais que c’était aussi un peu à cause des gamins qui lambinaient, lesquels n’ont pas été d’accord, pardon qu’est-ce que j’entends, non mais oh, traitez-moi de menteur pendant que vous y êtes, excuses d’autant plus nécessaires, que l’intervenant préposé à la dissuasion massive, était un gendarme.

Alors avec les gamins on s’est installés dans la salle, les tables étaient disposées en carré, le gendarme au milieu, et je me suis assis avec les élèves, pas avec les meilleurs, les autres, pasque c’est là qu’on rigole le plus.
Mais en fait, on a pas trop rigolé.

D’abord pasque le gendarme était un peu agacé du retard des élèves, et qu’il arrivait pas à se mettre face aux gamins, vu la disposition des tables, c’est vrai que c’était pas évident, sauf à ressembler à un tableau de Picasso, les rangers bien écartées, le petit polo bleu ciel largement ouvert pour bien faire respirer le torse, et il a dit bonjour en langage gendarme, c’est-à-dire qu’on a tous baissé la tête et qu’on n’a plus moufté pendant une demi-heure.

Bon, il a surtout parlé de la drogue qu’on fume et il en a parlé pendant une demi-heure sans s’interrompre, mais pour résumer, il a dit que le haschich venait surtout du Maroc, que c’était pas bien, pas le Maroc, le haschich, et surtout, que c’était très interdit chez nous.
Moi je pensais qu’il allait nous montrer un petite vidéo, des petits graphiques pour l’augmentation de la consommation, parler de l’addiction, de l’engrenage vers les drogues dures, des pharmacies qu’il faut fracasser pour se ravitailler, et que donc, c’était du boulot de se droguer, mais pas du tout.

Ben non, il a juste dit :
— Et au Maroc, y mettent du caca de chameau dans le haschich.

Le coup de théâtre.
Putain, je me demande pourquoi on s’emmerde des fois, avec nos petites séances pédagogiques, pour faire passer la petite notion qui va bien, avec nos petits transparents, nos supports divers et variés, nos petites activités pour qu’ils s’approprient le savoir, le contrôle de l’acquisition des connaissances, alors que l’autre là, les mains dans les poches, avec son histoire de caca, il a dissuadé tous les 6e4 de tirer sur le chichon pour les trente ans à venir !!
Bon, vous me direz, c’est le résultat qui compte.

Franchement, j’sais pas si c’est le même gendarme qui s’occupe de la prévention contre le SIDA, mais si c’est le cas, je serais curieux de voir ça. Ça doit être un truc du genre, si tu mets pas le préservatif, t’as la quéquette qui sèche, et hop, elle tombe. Tin, on m’aurait dit ça quand j’étais jeune, je serais passé de suite à la peinture sur soie.

Alors évidemment, le gendarme, quand il a dit ça, il m’a regardé du coin de l’œil, craignant sans doute que je tempère son propos, pasque les profs, c’est bien connu, on est tous des hippies recyclés, en précisant par exemple, qu’on pouvait trouver des trafiquants honnêtes, dotés d’une vraie conscience professionnelle, proposant des produits non coupés et d’excellente qualité, mais j’ai rien dit pasque d’une part je ne suis pas un spécialiste et que par ailleurs, je porte le fardeau d’une lourde culpabilité dans ce domaine. En effet, la première seule fois que j’ai fumé une cigarette qui ressemblait à un mégaphone, c’était pendant mon service militaire, à l’initiative d’un pote de régiment et que du coup, les gardes de nuit étaient beaucoup plus sympas pasqu’on rigolait comme des cons tout en assurant la sécurité du pays, et que j’en ai froid dans le dos au cas où on aurait été attaqués par des envahisseurs ennemis, des allemands par exemple.

Bon, je suppose que le gendarme pratique une pédagogie différenciée selon l’âge, pasque s’il raconte la même chose aux 3e, je crois que certains vont pouffer et du coup, y risquent d’entendre des trucs pas trop gentils en langage gendarme.

En tout cas, j’peux vous dire que comme prévention y’a pas mieux pasque tous les gamins y z’ont fait « BEUUUUUURK !!!!! », et moi aussi d’ailleurs.
Et une fois rentrés en classe, je leur ai demandé ce qu’ils avaient retenu de la prévention, et ben je vous le donne en mille, c’était le caca de chameau, et y z’ont refait « BEUUUUURK !! », mais pas moi, pasque je l’avais déjà fait.

Pour conclure, si un jour vous souhaitez faire passer un message, une idée simple, une notion, voire un concept, j’vous file le tuyau, et faites-moi confiance, ne vous prenez surtout pas le citron, et n’allez surtout pas vous faire chier avec une agence de pub, économisez vos sous, appelez-moi, j’connais quelqu’un.





52 réflexions au sujet de « Du bon usage du chameau »

  1. La tacatacacatique du gendarme…

    Grand éclat de rire à la lecture de ce billet!!!!!! Hou! Mais c’est vraiment bon de rire parfois comme le disaient les Nuls…
    Tout aussi nulle et navrante est cette tactique du gendarme qui se réfugie dans le scato pour éviter l’usage du bedo… (p’tain j’m déchaîne moi ce soir… Y a pas des nuages de kék’chose qui flottent sur ce blog?)…
    Enfin bref, ça m’a rappelé ces cours de formation l’année de stage de capes pratique où mes con-génères en cols claudine et souliers vernis s’offusquaient à la vue des tarpés que le sieur gendarme exposait à leurs yeux ébaubis, surtout que vu la taille du truc, le gars qui l’aurait fumé, il aurait était refait pour un an le pauvre!!! Qu’est-ce qu’on pouvait rire au dernier rang!
    Et des années plus tard, les mêmes cols claudine et souliers vernis, ne me croyaient pas quand je leur affirmais que leurs chérubins de 3ème B, là, s’ils avaient les yeux rouges à huit heures du mat’ et qu’ils ricanaient bêtement en entrant en cours, ce n’était ni à cause du manque de sommeil pour révisions intensives ni à cause de la dernière blague Carambar… « Ha Oui? Tu crois? Ho! Non! pas Maxime F. quand même, ses parents sont éducateurs!!! »…
    Et voilà!
    A trop faire dans le caca, le jour où est dans la merde on ne s’en aperçoit pas.

    Ce commentaire était sponsorisé par Canard WC « brise marine ».

  2. du caca de chameau dans du shit…..drôle de « recyclage » !
    Merci pour ce post !
    Bon, je vais me débarbouiller moi maintenant….;-)

  3. Grand éclat de rire pour moi aussi, et quitte à passer pour la fan hystérique, j’en rajoute une couche: il n’y a qu’avec ton blog (bon allez, le tien et un autre d’une fille très drôle) que je ris vraiment, réellement, en faisant HA! HA! HA! à gorge déployée (pas un simple sourire amusé agrémenté d’un petit pouffement, non non, un vrai grand sain éclat de rire, de bon cœur en plus, un qui sent bon la détente, qui fleure la perm’ pour les zygomatiques, qui illumine le cerveau d’un coup pouh! lumière à tous les étages! bref limite effet chichon (au caca de chameau) quoi! (où qu’elle est la parenthèse déjà? Ah! trouvée!))
    Bref, merci pour ce billet!

  4. J’imagine les conversations lors du repas ce soir dans les familles :
    « Mais si Papa, je t’assure qu’il y a du caca de chameau dans le hachis, même que c’est un gendarme qui nous l’a dit à l’école !!!!!!! »
    « Arrête d’insulter la cuisine de ta mère et file au lit !!! »

  5. Eh eh…

    Excellent! je me demande si ca peut marcher: « Ne lisez pas Harry Péteur: c’est fait avec du caca de chameau! »
    On peut rêver un peu… :o
    Au plaisir Charly

    PS: merci pour le lien, ca se fait pas d’arrêter dans ces conditions… ;)

  6. Caca, pas bien

    Punayse, le coup du caca de chameau, j’y aurais pas pensé ! Ces gendarmes, quand même… ils sont forts !
    Je me souviens d’un qui était venu nous parler, en 3ème (donc il y a… ahem années), contre la délinquance, que c’était pas bien, toussa toussa. Il aurait dit que les délinquants étaient condamnés à bouffer du caca de chameau, son propos aurait été beaucoup plus efficace (ceci dit, au collège privé Sainte-Nitouche-la-Moralisatrice… mais bon, il y avait des pétards qui circulaient !)

    Je suis fan du « langage gendarme ». Direct, sans fioritures. Droit au but. En shootant au passage dans le caca.
    La marque des pros, quoi.

  7. N’empêche, d’après tout le monde et pas seulement les élèves, (voir ci-dessus), c’est le caca de chameau qu’on retient dans tout ça. Le pétard oui, mais fumer du caca de camélidé, ça va pas non?
    La filière marocaine va en prendre un sale coup. Une aubaine pour la Colombie, où il n’y a pas de chameaux. Bon, la coke coupée au caca de lama, ça se voit, au moins.

  8. Ben voui, les mères ont tellement tapé sur les ménines de leur petit en hurlant la sentence implacable: « touche pas ça c’ est caca! » que le petit enfant resté encore petit en 6e, dès qu’ il entend le mot fatidique de caca, aussitôt la peur enfantine reprend le dessus et tout son fardeau d’ impuretés et de malheur avec.

    Par contre devenu plus grand le caca le fait sourire car il est devenu une belle merde. Et le mot m… est dans le répertoire de tous les pré-ados. Et puis chez les ados, ni les cacas ni les merdes ne leur font plus peur du coup ils passent aux drogues douces ou dures, pasqu’ il parait qu’ il en y a des douces et des dures, comme les punitions des profs en somme.

    Et puis ça me rappelle le sketch de Coluche, Gérrrrrard, que tu boives comme ton père d’ accord mais que tu fumes du haquique tu fais honte à ta pauvre mère.

    Bizous Charly.

  9. Addict

    Je suis plutôt d’un caractère indépendant et libre de toutes addictions.
    Un verre de vin, une petite bière, un joint pourquoi pas, je sais que je pourrais m’en passer le moment venu.
    Mais lire Charly et ses commentaires, c’est comment dire indispensable, compulsif, et tellement rigolo.
    A! Charly!

  10. J’en ris encore …..

    C’est avec des larmes pleins les yeux que j’ai fini de lire ce texte et de rigoler à gorge déployée devant mon PC au boulot….
    Le blog de charly est une drogue dure sans « caca »
    Merci pour tout ces moments de plaisir ….

  11. Quel plaisir !!!

    Je viens de découvrir ton blog ! BRAVO , quel plaisir de rire comme ça ! On pourrait aussi en raconter en cours de Musique mais j’adore trop TA techno!

  12. Qu’il parle de bédo ou le libido, Charly le prof il est génial !

    Ce blog est effectivement la drogue dure la plus addictive.

    Je vois demain un gendarme venir dire à tous les profs : Charly, dans son blog, il met du caca.

    Et ainsi, lire ce blog mettrait de la merde dans les yeux.

  13. Trop fort !!!

    Franchement, j’adore ton blog et tes textes sont top. Perso, je suis Prof des Ecoles et pas encore trop concernée par tous les soucis du collège… Quoiqu’avec mes CM2, c’est pas toujours du gateau…

  14. Qui qu’a du caca

    Dites donc, rappelez-moi, c’est pas Bébé Charly qui chantait « Qui qu’a du caca kaki collé au cucul jusqu’au kiki » ?????

    On a perdu le bébé mais on a retrouvé Charly !!!

  15. Pédagogie …

    … quand tu nous tiens …
    Et nous qui sommes allés durant un an à des cours de pédagogie super interessants à l’iufm …
    Si j’avais su, je serais devenue gendarme …

  16. Déjà célèbre ?

    J’avais pas vu la rubrique « Encore Moi » ! Mais ça y est tu ES célèbre alors ? Moi je suis d’accord pour le bouquin « Un prof vide son cartable » ça me fera une idée cadeau pour Noël prochain, mais j’aime bien les billets sur le blog, alors même quand tu seras TRES célèbre, tu le conserveras hein dis ?…

  17. Tout pareil

    J’ai assisté à EXACTEMENT la même scène dans un collège de Normandie, il y a deux ans (texto, le coup du « caca de chameau »). Ils doivent avoir des formateurs bizarres, à la gendarmerie…

  18. HAHA.

    J’ai traumatisé mon frère, qui n’osa plus ni boire du coca, ni approcher une capsule d’une quelconque boisson pendant Au Moins une semaine. Mais plus fin que « caca » quand même, ça sert de faire des études scientifiques.

  19. continuez

    je découvre votre bloc ! c’est une mine d’or, ne changez rien, cela m’a mis de bonne humeur pour l’après midi , ily a lontemps que je n’ai pas rigolé autant, et puis ça me rappelle quand mes enfants 5 en tout) allaient en cours et que j’étais « parent délégué « souvent seule ???.. je ne sais pas pourquoi il n’y avait jamais de volontaires, et pourtant … rien de plus formidable de cotoyer les enfants, petits et grands bien sûr, vous en savez quelque chose, merci de nous faire partager vos expériences…je prendrais le temps de vous lire plus souvent
    cordialement
    Mamillon ….

  20. oubli

    j’ai oublié de vous dire que je ne suis pas en Amérique … et que hélas je ne fais pas partie d’une tribu de commanches, et que je n’ai pas du tout envie d’aller dans la montagne mettre fin à mes jours, mais je ne vais JAMAIS dans un supermarché le samedi …. je n’y vais pas en semaine non plus ….. .. mais vous avez raison .. certains vieux sont ch …..

  21. Vu a la télé

    Divine surprise alors que j’écoute d’une oreille la télé en lisant ce blog — extra au passage — et bien une charmante petite blonde apparemment assez au fait de la question vient de donner cette info : au maroc le cannabis est coupé avec du pneu … et de la crotte de chameau …
    Il faudra lui filer le tuyau du pneu a votre pandore

  22. Dans ma classe, on a eu la même chose, avec aussi le coup du caca de chameau… sauf qu’on était en terminale! … Et là, forcément, ça a beaucoup moins d’impact

    Sinon, j’adore votre blog! ça donnerait presque envie d’être prof… :)

  23. Trop fort ! j’adore !

    Je suis coincée chez belle maman pour cause de travaux et je decouvre ton blog! trop trop bon! je vais m’etouffer à essayer de rire discretement dvt le pc! on sent le vécu (et heu.. pas le caca de chameau!lol).. j’adore tes billets et je me depeche de poster ça pour pouvoir lire la suite des aventures de tes 6e4! c’est trop trop bon! j’adore! merci pour ces moments de détentes !

  24. Valait mieux qu’je sois pas prof!

    Coucou, merci à vous pour ce fou rire devant mon PC et merci au blog « Plume de presse » sur lequel j’ai trouvé le lien de ce site.
    J’aurais aimé avoir un prof comme vous et je pense que, si j’avais été prof, j’aurais été du genre à devoir me forcer à rester sérieuse, tentée que j’aurais été de me tordre de rire avec les élèves…
    Certainement mes cours auraient été bordéliques.
    Certainement j’aurais eu encore plus de mal à me tenir et à tenir la classe face à un gendarme, surtout celui-là!

    La crotte, fallait y penser!!!

  25. Bonjour,

    l’un des meilleurs poivres blancs du monde est obtenu en faisant transiter les graines par le tube digestif de certaines oiseaux.

    Et les vrais amateurs de crabe (je n’en suis pas) assurent que c’est ce qu’il faut bien appeler la merde qui est le meilleur.

    Alors ces pandores astucieux ont-ils vraiment trouvé la bonne manière de discréditer le shit ?

    Ça me paraît en tout cas préférable aux coups de bâton traditionnels.

  26. Han-deuï

    Pour éviter le caca marocain de chameau marocain dans nos tarpés, produisons du hache en France !

    Signé : Philippe de Viliers du Boisjoly de Saintijonc, Roy de Vendée

  27. A l’endroit même ou les hommes font l’amour aux femmes… Vous savez? Ce doux calice ?
    Et bien… Et bien …
    ?
    Elles font pipi !
    Beurkkkk !

    Une bize à vous et bon week end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *