Trois mousquetaires sont sur un bateau

J’ai rendu les contrôles.
Le rendage de contrôle, c’est un des temps forts de la vie de classe pasque la note c’est un truc super important dans la vie.

D’abord, un p’tit commentaire sur la moyenne de classe, élevée en l’occurrence, et je rends à chacun sa copie. Et comme je ne suis pas infaillible, je leur demande de vérifier leur note.
Ce que le 6e4 s’empresse de faire en se précipitant sur sa copie qu’il examine, inspecte, ausculte, scanne au rayon X, se préparant ainsi à son futur statut de salarié qui procèdera de même à réception de sa fiche de paye. Une analogie qui se poursuit jusque dans son premier commentaire : c’est tout ?!?!

Après quelques minutes, le 6e4 ayant procédé à moult comparaisons avec ses voisins de table et autant de calculs complexes, je me retrouve face à une forêt de bras vindicatifs qui occultent l’horizon.
J’ai dû faire des erreurs.
Après avoir recueilli les doléances je constate comme d’habitude que j’ai une fâcheuse tendance à oublier des points. Et ce qui est très curieux, c’est que je n’en mets jamais en trop. Enfin, si j’en crois les réclamations.

— Ben là vous m’avez compté zéro et Amina elle a deux points…
Je vérifie la copie.
— Ah oui, pasque c’est la bonne réponse, en effet, mais… à la question précédente…
Même Bourzig y va de sa réclamation :
— M’sieur !! J’ai qu’un point pour la présentation et l’orthographe…
— Faites-moi voir ça jeune homme… Pour que je note l’orthographe faudrait que vous écriviez quelque chose mon brave !!!!

— M’sieur, on fait signer le contrôle aux parents ??
Question posée par une à qui ça ne posera pas de problème. Mais pour les trois mousquetaires c’est une éventualité dramatique. C’est donc alerte générale au fond de la classe, où l’on souhaiterait faire preuve de la plus grande discrétion sur cette affaire, et ne pas déranger inutilement des parents qui par ailleurs ont des problèmes bien plus importants à traiter, le pouvoir d’achat par exemple. Alors ils me regardent inquiets, suspendus à mes lèvres, ben ouais, y’a quand même une branlée à la clé, le prof peut pas nous faire un truc pareil, une branlée d’accord, mais globale, à réception du bulletin, si à chaque fois on doit verser un acompte, on s’en sort plus. Message reçu par le prof.
— Non c’est pas utile.
Déception chez les bons élèves mais soulagement chez les autres, qui expriment une joie indescriptible, quel bonheur de voir ça, et du coup, les plus heureux, ce ne sont pas les mieux notés mais les glandeurs qui se congratulent.
Comme quoi le bonheur, c’est vraiment une question de point de vue.

— Ça compte pour la moyenne ??
Ça, c’est une question qui m’a toujours étonné, car je me vois mal annoncer à ceux qui ont eu vingt sur vingt que c’était juste pour rigoler. Par contre, pour ceux qui ont une note modeste, voire humble, la question mérite d’être posée et fait l’objet d’un vif débat où il apparaît que la plus extrême bassesse, secondée par une solide mauvaise foi, peuvent déstabiliser vos plus fermes convictions et vous rendent songeur quant au potentiel de malhonnêteté de certains. Pour résumer, il semblerait, si j’ai bien compris le concept de la note qui compte pour du beurre, que toute note inférieure à la moyenne n’étant pas par définition à la hauteur, ne mérite pas de participer au grand concours de la moyenne trimestrielle, contrairement à la note supérieure qui a conquis de longue lutte son accès au bulletin, semblant accréditer la thèse que pour une note, un bulletin, ça se mérite.
Tout ceci sur le ton de l’humour bien sûr, mais prof qui rit n’est pas conquis, et ça comptera donc pour la moyenne. Et toc.

D’où la question subsidiaire :
— Y’aura un contrôle de rattrapage ???
Le contrôle de rattrapage c’est la glissière de sécurité du chauffard scolaire. C’est le dernier recours, l’ultime pourvoi, le dernier SOS avant naufrage.
Vais-je détourner le paquebot de l’impitoyable sélection pour secourir les naufragés du travail à la maison ??? Vais-je refouler l’abordage des corsaires de la glande prêts à pourfendre toute activité armés de leur seul poil à la main ??? Vais-je enfin distribuer le tuba salutaire aux buveurs de tasse rigolards qui pataugent dans l’océan infini de l’échec scolaire ???
Je laisse barboter un temps, prenant l’air dubitatif, puis, magnanime, dans un geste généreux, j’octroie le contrôle salvateur, libérant l’effusion sonore des abonnés à la bouée-canard, mes petits naufragés.

Ainsi donc les trois mousquetaires survivront à l’épreuve, mais pour combien de temps encore ??





40 réflexions au sujet de « Trois mousquetaires sont sur un bateau »

  1. tant de générosité…

    Tu es un sauveteur, un vrai de vrai!Très chouette article, bien vu.
    Ce matin j’ai refusé la dernière chance à un élève qui ne m’a pas rendu son travail depuis 1 mois, y’a de l’abus donc je le laisse se noyer dans l’océan, je le repêcherai plus tard ou pas.

    ps: merci pour l’ajout!

  2. XD

    Je dois dire que je me suis un peu marrée en lisant cette note. ça renvoie à de bons souvenirs. Pour ma part je faisais partie de la catégorie d’élèves qui ont toujours des bonnes notes sans rien faire donc pas de problèmes lol. La 6eme…Oula que ça remonte et pourtant je vais à peine sur mes 20ans ^^ »
    En tout cas c’est sympa de lire le quotidien d’un prof ;)

  3. je ris encore et encore….
    j’ai gouté aux joies du professorat pour un cours d’anglais bénévol…et je réalise que c’est dur…très dur…ca machonnait, ca papotait, ca se levait….grrrrrrrrr

  4. Opération faussaire

    Quelle bonheur de faire signer la copie …
    Tu te prives, aujourd’hui, d’un immense bonheur à venir.
    Oh quelle joie de voir l’élève si bien s’appliquer à imiter la signature de son respectable géniteur qui sera grandemment étonné le jour de la réunion parent prof d’apprendre qu’il est au fait des exploits de son bambin (et là enguelade en direct …)

  5. Ca compte pour la moyenne ?

    Ben Charly, un prof sympa et généreux comme je l’étais pourrait appliquer la règle suivante : sur les 7 contrôles du trimestre, sont pris en compte les 5 meilleures notes.

    Mais voilà, quand on est vraiment vicieux, on ajoute une clause : la plus mauvais note est cœfficientée 2.

    A l’époque, on avait tous les droits sur la notation… cette règle me permettait une chose : éviter les contestations. Ben voui, quoi, récupérer les 5 meilleures notes et cœfficienter la plus faible pour calculer la moyenne trimestrielle, en 12 ans, j’en ai pas un qui a tenté le coup !!!

    Faut dire : c’était pas des matheux, hein.

  6. Eve, certains élèves ont peur que leur main tremble quand ils imitent la signature de leurs parents. Ils ont un autre truc, ils découpent la signature dans une page du carnet de liaison… Et nient tout trucage, ne comprenant toujours pas comment on s’en est aperçu… C’est du vécu!

  7. Alors moi, ils savent que je suis nulle en maths donc ils recomptent toujours ! Je leur ai dit que si c’était moi qui me trompais, je leur laissais les points, en revanche si j’en avais oublié, me le dire. Je te raconte pas comment ils t’aiment en début d’année quand tu dis ça.

    Bon ensuite, quand je me suis lamentablement plantée (nulle en maths je vous dis !) je leur dis que je picole (pour une bordelaise, ça les fait rire !) quand je corrige le soir donc ça passe !

    Pour le coup des copies qui comptent ou pas dans la moyenne, là je hurle ! « Mais naaan bien sûr, je me suis fait ch** à corriger toute une soirée plus de 60 copies (deux classes), ratant ainsi ma muscu, mon film bref une bonne soirée glandouille pour vous oublier, rien que pour le fun de vous rendre de mauvaises copies qui ne compteront pas ! » Pfff quelle innocence de leur part ! TOUT compte avec moi, y compris de petites notes bonus que je leur donne de temps en temps quand ils ont bien fayoté pendant un cours en participant comme des dingues ! Ça me fait sourire ! C’est aussi comme cela que l’on les tient ! ;-)

    Super récit, Charly, tu prends le temps d’écrire tout ce que l’on vit au quotidien !

  8. Par contre ils ont l’air super affutés en math tes 6e4 !!!!!
    Parce qu’en quelques minutes de calculs complexes, tes trois mousquetaires ont vite compris qu’il y avait péril en vue pour leur moyenne !!!! ;D

    Moi j’dis, « y sont trop fort!!!! » :D

  9. ah, le rendage de copies … ;o)
    l’autre fois, notes sur quarante. Question de l’élève de 17 ans: eh m’dam, ça fait combien sur 20??
    grand élan de compassion vers le collègue de maths
    Si j’adopte le système d’ex prof, je leur grille le cerveau!

  10. Gagné !

    J’en étais sûre… que le droit au sauvetage allait être accordé !
    Trop gentil !
    C’est vrai, tout ce que tu racontes rappelle de bons souvenirs… ou pas… :)
    J’ai étudié au Conservatoire, ça rigolait pas !
    Nous avions 2 contrôles par an, par matière(Chant, Solfège, instrument, hitoire de la zique).
    Et si plantage … redoublage de l’année !
    Ô combien j’aurai révé d’avoir ce droit !

  11. Faut savoir qu’à la fac les étudiants lévent la main pour savoir  » M’dame on pourra avoir nos notes avec nous ? »
    Oo Hallucinant, mais encore plus hallucinant quand la prof dit oui !

  12. tous des fêlés

    j’ai découvert ce blog par un lien sur celui de la morue. prof elle aussi. ma conclusion, après avoir quasiment tout lu, sera la même : vous êtes tous fêlés, cintrés, complètement barrés. mais qu’est-ce que c’est drôle franchement. je ne savais pas qu’on pouvait triper comme ça en lisant les mots d’un prof de techno (moi mon seul souvenir de cours de techno au collège, c’est quand une camarade ne voulait pas me rendre mon équerre, véridique, j’ai pas plus de souvenirs)!!

  13. ils sont mignons des 6°4 … Mais ce qui me fait le plus rire, c’est que j’y ai reconnu une de mes classes de première STG … ;)

    bizzz

  14. Essaie de les orienter vers les écoles de commerce car ils négocien ferme, les 6è4!
    En 6è2, en 1990/91, nous pratiquions également le marchandage de tapis pour les notes.
    Ils ne te demandent pas des devoirs à la maison pour remonter leur moyenne? C’est super étonnant!!
    Post très drôle, comme toujours!!

  15. Pareil que Bounty: « Ça va compter, M’dame? », comme si le temps passé à préparer le test et à le corriger ne comptait pas!

    Et les tests de rattrapage: non mais, pas fou? Me faire encore plus bosser parce que eux, y-z-ont rien foutu le premier coup?
    Résultat, déçus, ils me disent « Rooo, vous êtes stricte, madame! ».

    Ouais, surtout je tiens à mes soirées glande.

  16. ça fait du bien

    Salut Charly

    Quel bonheur le vendredi soir après une semaine arrassantte(?) harascante(,) …bon crevante quoi…quel bonheur de te lire et de revoir nos têtes blondes par le petit bout de ta lorgnette ça fait presque languir d’être à lundi…..mais non j’déconne

  17. Plutôt que le rendage de contrôle, ça fait vulgaire, je te conseille le rendement de contrôle, terme plus approprié.
    Par exemple 200eu par bonne note et une tartine de Nutella en bonus pour plusieurs bonnes notes consécutives. Chais pas moi mais franchement ils le valent bien, non?
    Et puis tu peux envisager les notes par répartition, tu sais, tout le monde travaille pour tout le monde. Egalité, fraternité et liberté de participer pour tous.
    La discrimination devrait être interdite à l’ école.

    Deuxième expression qui me chicote beaucoup: « prof qui rit n’ est pas conquis », donc tu n’ es pas une femme. Là au moins on sera du même avis. Et pourquoi tu ris alors?

    Quand le bateau coulera, tu devras crier: « les femmes et les enfants d’ abord! ». Tu le sais j’ espère que le capitaine ne doit jamais quitter le navire.

    Bisous Charly et bon ouikinde.

  18. Prof du collège, que tu aimes ton métier… quelle somme de temps passée au comptage du barême, puis au comptage des corrections, puis au comptage recomptage des élèves, puis enfin comme tu le dis si bien au comptage final de la moyenne. Moyenne de l’élève, moyenne de la classe, moyenne par contrôle, moyenne trimestrielle, voire annuelle si tu es zélé.
    Et zélé, cher Charly le pRof, tu sembles l’être…

    Chez nous, tu vois, c’est l’objectif, bien noté en gras (et souligné) et puis pour chaque objectif &évalué, c’est A, B,C, D, ou E : plus de moyenne, plus de réclamations, plus de plaintes enfantines, parentales et j’en passe.

    Du acquis au non acquis, on peut obtenir le « à renforcer » voire aussi le « en cours d’acquisition », et pour te faire rigoler (si si si j’y tiens) on a inventé cette année le « acquisition démarée »…

    Nous l’inspecteur a dit : « la note ça traumatise, la note c’est de la compèt… et puis et ratataetrata faut voir comment dans le nord de l’europe les zenfants y sont super performants sans la note… »

    Bon petits soldats nous appliquons….

    Quel gain de temps !
    Quelle paix royale sans les vagisssements de contestations …

  19. pas de bol

    C’est pas de bol quand même qu’internet n ai pas existé avant……….mai 68, ni meme de suite apres
    on aurait pu aller comme çà sur les blogs de profs et on les aurait surement trouvé plus sympas …………attendrissants.
    et le controle qui va sauver du controle qui n a pas sauvé…?

  20. quel bonheur!

    je sais pas si tu t’en doutais mais même dans l’hemisphere sud de cette planete y a des gens qui arrive a acceder par hasard (mais quel joli hasard) à ton blog et je me regale à te lire.
    je reviendrai à coup sur et sache qu’ici la vie des colleges est encore plus trépidante et je suis sur que tu adorerai conter tes journées en compagnie de tes petites tetes blondes (enfin brunes si tu es ici) si par hasard tu demandes une affectation à MAYOTTE. tu ne dois pas connaitre ce petit morceau de terre francais (comme beaucoup d’autres) mais je suis certain que tes recits n’en serait que plus croustillants

  21. je viens lire ce blog de temps en temps et j’ose vaincre ma timidité (que j’avais déjà en 6ème!) pour laisser un petit mot!
    J’ai adoré cet article et le ‘ça compte pour la moyenne?! mdr’. Ce genre de chose, ça rappelle forcément des souvenirs a tout le monde. Moi j’avais systématiquement les points de présentation, je preparais mes copie 48h avant le controle…c’etait tjrs ça de pris…!!!

    Bonne continuation pour ce blog que je me regale de lire a chaque fois!

  22. Prof au Pérou

    Je suis prof de français à l’AF de Lima, et rendre les copies, c’est toujours un moment difficile, surtout auprès de bourgeois qui pensent avoir 18/20 parce qu’ils paient cher.
    La lutte ne fait que continuer !

  23. ça alors !

    C’est terrible de constater que l’élève, finalement, ne grandit point ! enfin, question taille, si, mais alors, question réaction/note/contrôle, que nenni ! Bon, on a aussi, l’inlassable : « faut écrire ? » (alors que nous, on s’est fatigué à le faire au tableau); je crois que je vais monter d’un cran question niveau, peut être, un jour, oui oui, on y réfléchit.
    N’empêche que le 2° contrôle (que nous nommons DS et non contrôle dans notre humble établissement), va falloir se creuser encore une fois et ô joie, le corriger ! se rendent vraiment pas compte les mousquetaires ! tssss

  24. Faut’ noter ?

    Merci de ce blog ! J’arrive juste, et il me faudra saborder plusieurs piles de copies pour prendre le temps de lire tous les posts avec attention !!!! (en espérant qu' »ils » ne recomptent pas leurs points …..)
    A la réponse « il faut noter », quand je prends le temps d’écrire le cours au tableau, je réponds désormais : « Non, retenez le tout tout de suite, on va gagner du temps »….

  25. Méchante que je suis!

    Et moi,méchante que je suis, je réponds à de pauvres chérubins de 9 ans, suspendus à mes lèvres cinglantes (j’ai pas voulu écrire pulpeuses, ça fait cliché et c’est peut-être pas adapté!) »Non, j’ai juste écrit pour faire joli parce que j’aime ça! » L’avantage, c’est qu’ils maîtrisent très vite le second degré et des mots de vocabulaire comme « ironie », « sarcasme », « persiflage ». Waouh!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *