Profession

Concernant la foi ? Oui je fus croyant, mais un jour, tout s’est effondré. Ma religion ? J’étais pèrenoëliste.
Oui je croyais au père Noël, et je sais ce que tu vas dire, les gosses sont des cons, on peut leur faire gober n’importe quoi. Et comme je partage pas ton avis je vais te donner le mien.
D’abord tu sens bien quand t’es mioche que c’est bizarre cette histoire de gugusse qui se ballade dans… Lire la suite

Tout évolue

« …ne te laisse pas escagasser par une jolie figure. Ce qu’il nous faut c’est des hanches larges, des jambes longues et de beaux gros tétés… ».
Bah oui, ce sont les conseils du Papet à Ugolin quand ce dernier cherchait une fille à marier.
Sur les hanches larges, il avait raison le Papet.
Parce que parmi les mammifères, ben c’est chez l’espèce humaine qu’on trouve la plus forte mortalité lors de l’accouchement. Tout ça pasque notre cerveau a… Lire la suite

Dans tes rêves


Ma rue est infectée de crottes de chien.

C’est une petite rue discrète, comme moi, peu éclairée, comme toi, et qui peut donc être parfaitement confondue avec des wc publics par des connards de détenteurs de chiens du quartier.

Je décidai d’en chopper un en flag, dès 7 heures en allant chercher ma baguette, mon croissant, comme n’importe quel français de souche.

Et là, carton plein : un vieux. Un de ceux que la médecine s’échine… Lire la suite

Bonne nuit


« Je n’ai jamais défenestré un élève, je le jure. »

 

C’est une phrase curieuse mais tout est curieux quand on dort.

Tin les cauchemars tu parles d’un truc. C’est de jurer qui m’a éjecté de mon cauchemar, pasque j’aime pas mentir.

Je me suis réveillé transpirant, haletant, alors que je répondais de ce crime devant la cour d’assise du coin sous le regard goguenard d’un juge incrédule et on le comprend, il avait les photos sous les yeux.

Je… Lire la suite

Vu à la télé

Vous avez peut-être déjà vu des documentaires du genre « les routes de l’impossible » ou « les routes de l’enfer », à propos de routiers qui risquent gros. On se laisse prendre car c’est hyper scénarisé, méga dramatisé et on est tout content que les routiers arrivent à bon port, ce qui est toujours le cas d’ailleurs.
Sont trop forts les auteurs car suivre un routier australien sur 3000 km qui livre des bungalows de chantier, et en… Lire la suite

Nous sommes de retour

guerrierAdieu interminable été où nous fûmes bannis de vous, exsudant sur des sables exotiques, le mollet triste, l’orteil fade et la truffe terne.
Car nous sommes de retour !!
Sonnez trompettes !! Tintez olifants !! Chantez guimbardes !!
Oui !! Nous sommes de retour !!
(Ouais. C’est beau l’enthousiasme, on en reparlera lundi.)
Avec rivée aux tripes, l’envie d’en découdre…
(Ouais, c’est un poil exagéré, je te l’accorde cher lecteur mais j’ai décidé de tester la méthode Coué… Lire la suite

Les 6e4 visitent Alphonse (20/x)

pain2_75Ah lecteur, c’est long hein ?? Oui je sais, mais je suis plutôt lent comme type, ça en énerve plus d’un, ce qui a tendance à me freiner encore plus, et ça n’arrange pas nos affaires, je te l’accorde.
Alors donc, pourquoi le moulin est rond.
Simple.
Parce que si tout est bon dans le cochon, ben tout est rond dans le moulin, donc ce serait ballot de le faire carré. Voilà, pour les détails… Lire la suite

Les 6e4 visitent Alphonse (19/x)

igloo— Hé m’sieur !! Pourquoi le moulin il est rond et pas carré ??
Ah merde, la colle.
Ah ben ça c’est la meilleure. En xx ans de carrière c’est bien la première fois qu’un élève me pose une question (hors demande urgente de miction bien sûr). Ça fait un choc. Et pas d’bol, une question dont je n’ai pas la réponse.
J’vous dis pas la panique. Hé, si les gamins s’intéressent à ce qu’on… Lire la suite

Les 6e4 visitent Alphonse (18/x)

moulin3_75Coquette cité nichée au cœur de la Provence, Fontvieille vous accueille au son de ses cigales enchantées, et du plus loin que l’on puisse voir, vaquent de petites dames bien mises à l’accent ruisselant, aux bras de grands gaillards rustiques et joliment chapeautés. Plus loin, une troupe de cantonniers rigolards, cous rougis et manches retroussées, et fleurant bon le pastaga, ponctue de sifflets mélodieux le passage du séant de ces dames, telle… Lire la suite