Mission

(Attention, ce texte est particulièrement bordélique)

Comme tu le sais cher lecteur, la mission essentielle de l’enseignant consiste à transmettre les savoirs, les savoir-faire, les savoir-être et parfois même, mais c’est plus rare, les va-savoir.

Ainsi donc, le prof transmet.

Et n’est-ce pas là une noble mission que la transmission ??? Dont nous ne sommes que les modestes courroies ???
(ouais je sais, annoncer en soirée que t’es courroie de transmission dans une ZEP chatoyante, ça le fait pas trop, mais bon, je t’avouerais cher lecteur que je commence à patiner coté métaphore, et qu’il est temps de prendre quelques vacances dont je te rappelle qu’elles sont de trois mois sur ce blog, (juillet août septembre, c’est ça, trois mois), et que je cherche toujours une nana pour mes deux semaines à Mayotte (à ce sujet, si ça vous intéresse, sachez que je propose un forfait très attractif « Charly Inside » comprenant : hébergement, restos, alcools, humour illimité (calembours salaces à la demande, jeux de mots selon les stocks), plus le spécial bonus « charme exquis » (mais jusqu’à vingt trois heures seulement, et à partir de dix heures du matin, en dehors de ces plages horaires la direction décline toute responsabilité), mais aussi galipettes variées (attention, forfait galipette d’une heure, avec, au-delà du forfait, 50 euros TTC (ou un Magnum (tout le rituel d’une glace au contraste fort entre un enrobage chocolat craquant et une glace onctueuse, pour une expérience irrésistible (enfin, c’est ce que dit la pub)) par demi-heure supplémentaire entière non divisible (toute demi-heure commencée est due), attention : tralala en sus. Les conditions d’admissibilité et de mensurations sont disponibles au format PDF sur simple demande. NB : trajet à votre charge, mais je m’occupe des transports, ahahahahahaha !!!)).

Et chaque jour inlassablement l’enseignant dispense sans compter, tandis que toi lecteur tu produis du PIB.

(Ça m’fait penser, en parlant de nana, Isabelle est revenue à la charge, une heure au téléphone, j’ai failli m’endormir. Pour résumer, elle m’a dit qu’elle pourrait tout à fait vivre avec quelqu’un comme moi, que c’était important de vivre à deux et de partager des trucs dans la vie. Vous savez ce que j’ai répondu ??? Heu partager oui mais heu… même l’argent ???? Ahahahahahahahahah !!!)

Car enfin, les enseignants détenteurs d’une telle somme des savoirs ne constituent-ils pas un des patrimoines essentiels de notre beau pays ??? (ouais beau pays, faut voir, vous connaissez la Picardie ??? Ben putain)
(Ouais donc après elle a enchaîné en disant que je vivais en parfait égoïste, à faire ce que je voulais, quand je voulais, avec qui je voulais, et m’a demandé si ça ne me pesait pas trop et si je ne culpabilisais pas des fois, alors j’ai réfléchi et j’ai répondu : ahahahahahahahah !!!!!)

Mais notre mission c’est aussi donner sa chance à chacun de nos élèves, et ils en ont besoin, car tu le sais cher lecteur, on reproche bien souvent à notre société d’être à deux vitesses, alors qu’elle dispose aussi d’une marche arrière, on aurait un peu trop tendance à l’oublier (et donc après elle a dit « avec moi, tu auras la chaleur d’un foyer, mes trois adorables enfants, qui ont mille activités, une pelouse de 5000 m2 à tondre une fois pas semaine, du bricolage en permanence, toi qui es prof de techno ça devrait te combler non ?? Alors j’ai fait : ahahahahahahahahahahahahahahah !!!)

Mais l’enseignant doit aussi contribuer… (putain c’est chiant d’être interrompu à chaque fois, ouais donc pour finir avec Isabelle, elle m’a raccroché au nez, et c’est con j’allais lui proposer Mayotte, sans les gosses bien sûr, c’est que ça coûte un max en glaces ces trucs-là).

Ah merde, v’là Shar Li qui s’radine, j’l’avais oublié çui-là

Soudain, le visage de Shar Li m’apparut en un flash back saisissant et son aura illumina telle une lampe torche mon visage poupon.
« Car vois-tu, petit scarabée, sur le long chemin qui mène à l’indicible grâce, n’oublie pas chaque jour de transcender le temps qui passe, en extrayant le substrat de chaque seconde, la quintessence de chaque instant, bien que des fois, tu verras, c’est pas évident, notamment quand tu te couperas les ongles des pieds ».

Ok, merci Shar Li. Si t’en a d’autres comme ça, t’hésite pas intervenir.

Et c’est ainsi que grâce aux enseignants, et de génération en génération, le savoir, tel un chariot élévateur, hisse les peuples hors de l’obscurantisme, tandis que le tractopelle de la science dégage la route du progrès, afin que nous cheminions tranquilles et peinards vers des jours meilleurs.

Oh je sais que les enseignants sont victimes de bien des préjugés, mais comme tu le sais cher lecteur, d’autres professions subissent aussi ces avatars de la bêtise : les politiques, les journalistes, les chauffeurs de taxi (sauf que là c’est vrai), les femmes (des préjugés bien souvent infamants, bien qu’en y regardant de plus près, tout n’est pas faux non plus), les maîtres chiens (?!?!), les coiffeurs (en même temps, y’a pas de fumée sans feu), les proxénètes, les DUT informatique option maintenance réseaux et systèmes, les infirmières (qui ne sont pas toujours toutes nues sous leur blouse, même si majoritairement c’est le cas), les boas constrictor, etc.
(D’ailleurs en parlant de préjugés, y’en a un qui me fait bien marrer, c’est celui qui veut que les Français soient les meilleurs amants du monde. Et il me fait d’autant plus marrer que l’été dernier, je suis sorti avec une Polonaise, et je peux vous dire que lorsque je lui ai parlé de ce préjugé, au petit déj, ben ça l’a fait sacrément rigoler. Comme quoi, les préjugés, quelles conneries).

Bon, j’en étais où moi ???

Ah oui, la conclusion.

Ben y’en aura pas, ça m’emmerde.

(Comme tu le constates cher lecteur, il semble qu’en raison d’une configuration mentale favorable, j’ai du mal à me départir d’une certaine propension à débiter de la connerie et tu pourrais rapidement en conclure que la nécessité de mes vacances ne s’avère pas vraiment nécessaire (répétition nécessaire/nécessité dans la phrase : rien à foutre). En fait j’ai triché, ce texte fut écrit en mai, après un barbecue particulièrement arrosé.)

(Allez, je vais étendre mon linge, vingt minutes à transcender comme un malade, du pur bonheur quoi, merci Shar Li !!!)





33 réflexions au sujet de « Mission »

  1. Que c’est bon toutes ces conneries en rentrant du boulot, pendant que les nains trempent….. Que du bonheur ! Merci Charly !

  2. Fatigué un peu, non?

    Ca faisait longtemps que je n’étais pas venue faire un tour chez Charly (because of work hard, very hard work de prof…) Je vois que je ne suis pas seule dans ce vaste univers horrible de l’enseignement à m’épuiser face à l’incompréhension de ceux qui ont tout compris mieux que les autres.T’en fais pas Charly pour Mayotte. Moi, je veux bien remplacer Isabelle.

  3. (boarf, la picardie, c’est pas si mal… m’enfin…).
    Ouais, il parait qu’il faut tout partager. Mais si on partage tout c’est pas drôle, personellement j’aime pas partager, en bonne égoiste. Normal.
    Et puis la mission de courroie, bah y’a plus qu’à… Certains auraient dit que les professeurs jouent le rôle de neurotransmetteur mais c’est déjà plus difficile à comprendre pour les illetrés (ouh la vilaine que je suis, je dit des méchantes choses). Breffons cet amas de médiocrités non organisé, j’espère que ton linge est bientôt sec =)

  4. Suis très intéressée par votre offre. STOP.
    Mensurations idéales jointes par PDF ci-joint. STOP. Attends seulement précisions sur « Tralala ».
    STOP. Réponse rapide souhaitée afin prendre dixpositions. STOP.

  5. J’ai seulement 22 ans tu m’emmènes quand même ? Je ne suis pas farouche… (et pas intéressée déjà comme fille, c’est fou! )
    Tes histoires me font toujours autant rire !

  6. ça se voit que c’était le jour du barbecue, on n’y comprend rien!
    Si tu veux un avis pour Isabelle(si,si, tu nous a manifestement sollicités pour te donner notre avis), …ben c’est peut-être ta dernière chance, non ?(ahahaaha!)
    Quant à Mayotte, il y a déjà tout sur place,va pas t’encombrer d’un surpoids de bagage!
    Et avant de partir et de lacher le blog, n’oublie pas re-prévenir l’assemblée de tes admirateurs que tu ne reviens pas avant octobre; l’an dernier j’ai dû te défendre pour les faire patienter!

  7. Tiens !!… maintenant Charly « radiator » ??… c’est vrai qu’avec ces températures, c’est pas un luxe !… est-ce compris dans le forfait ?

  8. je postule!!! je veux le pdf, je veux mayotte, je veux tout! ( hmm… tout? c’est à voir mais ça fait classe dans le commentaire. donc je laisse. )

  9. j’suis pas polonaise mais les francais, c’est sur, c’est pas les meilleurs amants! Mais bon, j’veux bien voir, peut-etre que ce qui manquait a l’equation etait le soleil de Mayotte! Le ticket est encore valable?:-)

  10. Trois mois ????
    Il me semblait qu’au mois de septembre, vers le 2 pour être précise, c’était la rentrée des classes et que JE pourrai partir tranquille en vacances alors que tout le monde aurait repris le chemin du labeur, m’aurait-on menti ????
    C’est pas le petit nain qui disait qu’il fallait travailler plus, vous z’avez plus rien à faire à l’éduc nat ????

  11. Toute ta vie tu as rêvé …

    Cher Charly, je suis hôtesse de l’air sur les vols longs courriers, justement, celui de Mayotte ! Alors pour le billet je ne suis pas intéressée, mais ton forfait m’intrigue et je gagne bien ma vie. Je te laisse par mail les horaires de ma compagnie, si une escale te tente …

  12. Je ne sais pas ce que je produis, je sais juste que c’est pas grand chose et certainement pas du PIB. Ca s’appelle des notes de synthèse et c’est tellement inutile que même leurs destinataires ne les lisent pas…
    Arrête de transcender : renonce à Mayotte (c’est quoi ce mauvais esprit qui consiste à être persuadé que les vacances dans des pays chauds sont les seules valables en été. Sois un peu warrior, pars en Bretagne et ne quitte pas tes manches longues de 3 semaines. Tu as attrappé une souris, Charlydiana Jones, ce n’est pas pour aller larver sur du sable chaud!) et investis dans un sèche-linge. Ca évitera à ton appart/ta maison de ressembler à un camps de réfugiés et (avantage ppal), c’est infinimement moins pénible d’appuyer sur une touche que des jouer les virtuoses de l’épingle à linge.
    Ca existe vraiment les nanas qui téléphonent à des mecs pour se vendre, type Isabelle ou c’est juste dans ton imagination? Nan, parce que si ça existe vraiment, alors mon cynisme, mon chat et moi allons rester entre nous à vie!

  13. Drôle ces digressions permanentes, et j’aime beaucoup votre « charriot élévateur » du savoir. On a presque envie d’y voyager… Quelle choix parfait !
    Au fait, vous avez eu raison pour Isabelle, « Putain c’est chiant » les enfants, surtout 3 !!!!!

  14. Un conseil : oublie Mayotte, y’a Ablaincourt Pressoir qui est sympa aussi, surtout en ce moment ! Pourquoi quitter le pays Charly ? élargis déjà tes horizons linguistiques, viens goûter à l’accent picard ;-)

  15. découverte

    fille d’inspecteur et de directrice d’école, petite fille et sœur d’instit, je baigne depuis toute petite dans le monde (fermé?) de l’éducation nationale, j’ai cotoyé + de profs que j’aurai voulu, et pourtant je n’ai pas suivi la voie familiale (meme si je vais peut etre bientot etre pionne, pardon « assistante d’éducation » dans un collège… Finalement ça nous rattrape toujours!!). Bref, je suis tombé par hasard sur votre site et je vous écrit juste pour vous dire que ça m’a fait beaucoup rire et que j’aime beaucoup ce que vous écrivez. Si j’étais éditrice,je vous ferait signer un contrat!! Enfin voilà, bravo, continuez à nous faire rire, et bon courage!!

  16. Oui, les vacances s’imposent. Médire ainsi de la Picardie ne peut être que la conséquence du surmenage. Se mettre au vert dans le nord vous ferait, je crois, le plus grand bien.
    Bonnes vacances.

  17. Mayotte

    je suis de l’avis de tapiti, ne t’emcombres pas d’un sur-poids de bagages pour venir à Mayotte, il y a tout sur place!!! et bien plus encore!je te lis depuis un moment en prenant du bon temps au boulot (ben oui, faut bien etre payer a qque chose, moi je suis payer à te lire!) j’habite sur Mayotte depuis six ans, si un apéro te branche, contacte moi par mail, je m’occuperai du Reste (ouai faut une majuscule pour le grandiose!!! … enfin on verra)

  18. Putain 3 mois !

    Et pour l’avoir fait l’année dernière, Charly va tenir sa promesse … nada pendant 3 mois (pour une fois qu’il tient une promesse …)

    A défaut de m’emmener à Mayotte … une tite carte ?

  19. Si c’est pas du marketing ça! …(ou du sadisme ?)

    Pendant 3 semaines Charly nous annonce qu’il va bientôt partir… pour que toutes, on commence à pleurer dans nos chaumières et à se languir.

    T’en fais pas Charly!… pendant ce temps on sera aux Seychelles, sans forfait et sans bagages!…

  20. je râle

    m en fiche de ta mission
    Fille vient sur mon blog , me dis : »tu as changé la couleur de ton blog? j aimais mieux noir! »
    bon, elle a le droit, hein?
    puis comme je deménage de blog elle rajoute sur le nouveau ou par mail, sais plus, « ton nouveau blog il est pas super, jaimais mieux l autre… »
    bon, elle a le droit, hein?
    puis un peu plus tard, Fille toujours: »au fait il est super ton Charly!!!
    C’est pas mon Charly!!!!!!!!!!!
    Si çà continue, j enlève ton lien de mon blog, non mais des fois…
    y a pas que Fille, il y a aussi Domi, et sœur!!
    ca va suffire « mon Charly » !!!!!
    dorénavant faut-il que je m’appelle Kaly Meyrault?
    ben oui quoi, y en a que pour toi, c est trop injuste!!!!!!!!!

  21. Pouah, des vacances à Mayotte, c’ est banal, insipide, un cliché, du surfait, bla bla, tu ne m’ excites même pas.
    Désolée, tu m’ aurais proposé de venir passer deux semaines chez toi à faire le ménage, repeindre, retapisser, remoquetter, rerideauter… etc, bref comme tout le monde, cela m’ aurait convenu mais franchement aller farnienter, m’ ennuyer, bailler, m’ empiffrer, grossir de 12 kilos, attraper la turista et n’ avoir que toi à contempler, non merci.

    Sur ce, je te souhaite quand-même de pas trop mauvaises vacances puisqu’ il te faut trois mois pour t’ en remettre.

    Bisous et à +

  22. pas de conclusion pas de titre, non mais!

    Il va te falloir un charter pour amener toute tes groupies à Mayotte Ahahahahahahahahah !!!
    t’as prévu l’hélico pour mettre les voiles (bonjour l’image!fatiguée moi, dois être prof) quand elles vont toutes se mettre sur la G… ou pire sympathiser et se payer ta tête!
    Moi je vais à Roumégous dans l’aveyron si t’as besoin de te cacher n’hésite pas (envoie un mail, c’est pas sur la carte…)
    C pas juste de ne pas commencer à écrire en septembre voire fin aout quand on reprend le dur labeur. Allez fais un effort : un mail sur le prof qui n’entend rien de la réunion de prérentrée car il attend l’emploi du temps qui va lui pourrir la vie (ou pas) toute l’année.
    Bizzz
    Cath

  23. Ma première fois …

    … ici.

    Quelques temps déjà que je traîne dans les méandres des couloirs sinueux de ton bahut msieur Charly, muette comme une carpette. Et ça me fait sourire, rire et me laisse songeuse. Et oui. Jeunette que je suis, je suis partagée entre la nostalgie du collège qui se trouve à présent à quelques longues années et l’attendrissement en pensant à mes petits cons comme je les nomme affectueusement. L’Animatrice que je suis se reconnait en toi: loin de la pédagogie conventionnelle (et oui on nous bassine aussi avec ces objectifs pédagogiques, éducatifs, et autres projets de sessions auxquels, il faut le dire, peu d’entre nous se raccrochent de la manière dont ce cher ministère le voudrait. )
    A travers tes têtes de lard je repense toute ébobie à mes sales mômes, chieurs (désolée pour l’ambiguité de ce terme qui ne trouve — malheureusement — pas sa place dans notre Sainte Bible Dico ) auxquels on fini par vite s’attacher. Et bizarrement — et c’est chose prouvée — c’est toujours avec la crème de la crème des emmerdeurs qu’on a le plus d’affinités. Bah ouai, le contact est souvent raide (vu de l’extèrieur hein! voudrais pas me retrouver en tête à tête avec un gyrophare et la police des mœurs ) mais au moins contact il y a. Et puis ils me font bien marrer moi mes détraqués pré-pubères! Faut pas se leurrer, leurs blagounettes salasses, leurs allusions licencieuses, leurs délires à la limite du seuil critique de l’esprit décent, on les a fait … et on les fait toujours!
    Et puis … pas toujours facile d’être en phase à la pédagogie quand ces chers chérubins nous croisent le dimanche matin débraillés et l’esprit en bataille, les yeux dans les poches et la clope au bec … tout de suite c’est moins facile de leur déballer psychologie et autres sermons fastidieux sous peine d’écoper d’un « Ahahaha ouai! » ou même d’un « hmhmm … « , l’œil plein de sous-entendus. Et puis se faire afficher devant mes autres ptits cons qui eux voient en moi l’incarnation de la perfection … :( … c’est méchant les enfants ( pour une fois qu’ils peuvent se hisser à not’ niveau ces ptits anges!). Ces petites phrases qui font mal … « Et toi A.?
    — Hum? Moui? … quoi?
    — Baahhh tu nous racontes?
    — Rien à raconter!
    — Geeennnreee …
    — …
    — Allez quoiiii
    — Spas dton âge … »
    Alors là t’es tenté de glisser subtilement un concentré même de tes déboires les plus glauques histoire de mettre de côté cette petite parenthèse délicate sur laquelle tu n’as pas envie de t’attarder. Mais revient à ton esprit ce pavé relié ou trône en lettres d’or DRDJS … et tu te tais, tentant de garder la tête haute sous les regards entendus de la meute assoiffée de potins qui t’entoure.
     » …
    — Et il va bien le grand brun?
    — O_O’ … gné?
    — Ouai … tsais celui de la salle anim’! »
    Et voilà la Jade qui renchérit en demandant si c’était pas celui de la régie! Et tous qui se marrent alors que toi tu tente tant bien que mal de conserver le peu qu’il te reste de fierté, consciente que certaines papouilles sont à l’esprit de chacun. Pourtant pas de fenêtres nulle part, pas de caméras … mais ils savent ces chacals! De vraies charognes! Ca imagine que toute notre vie tourne autour d’eux mais ça te colle une de ces vies privées (en fin de compte pas si privée que ça ) quand il s’agit de voir ta mine pantoise, rouge brique ( brique qui d’ailleurs ne t’est d’aucune utilité au final ) et de te mettre en faute! Alors après on se pose la question de savoir pourquoi on nous retire ces armes dévastatrices qu’ils utilisent si bien! Sécurité affective … :( … et notre sécurité à nous?
    En tout cas Charly je te soutiens: mon sac doit être aussi … nerveux que le tien. Mais c’est comme nos ptits saligauds … si c’est trop bien rangé, c’est moins productif! ^^

    Bonne chance pour la suite et donne nous encore tout plein de tes anecdotes qui me font me bidonner. (L’œil porté sur l’écran, j’en ai encore cendré dans mon café, merci! )

    Oh et pour mayotte, jpeux toujours dépanner ( je sais jsuis plutôt bonne poire ) … tu me réserves un créneau dans ton emploi du temps? Je prends pas de place, je ne parle pas et … tu ne me verras pas … promis!
    Rhalalala! C’est fou comme être prof, complètement dépravé et dénué de toute sensibilité attire le sexe féminin … pourquoi pas dans l’autre sens? C’est vrai quoi! Sainte Parité n’est pas la même chez les adultes!

  24. des vacances vite!!

    Il te faut des vacances effectivement…Tes petits élèves adorés ne vont ils pas tge manquer? Pourquoi ne pas leur proposer à eux ce séjour à Mayotte…S’ils refusent dans ce cas je suis partante…..Bon faudra être plus performant qu’avec ta maontagnarde. Je te raconterais mes élèves toi les tiens, dans les yeux et après nous boirons pour oublier……
    Bonnes vacances tout de même

  25. J’y crois pas!!! c’est déjà, qu’il faut te souhaiter bonnes vacances ???????

    Si j’en crois les commentaires plus haut, il semble qu’il y ai foule pour remplir le dossier d’inscription admissibilité au format PDF….

    Bref j’ai peur pour toi…Mais dans quel état tu vas nous revenir de Mayotte !!!!!???????

    N’oublie pas que les vacances c’est, aussi, fait pour se reposer!!!!

    En tout cas Bonne vacances alors ! Profites-en bien!!!!!!!!!!!

  26. la picardie, c’est une région ça ?

    ça fait 5 ans que j’y suis pour obligation professionnelle (la joie des mutations des abrutis qui ne se pacsent pas blancs car ils ont encore des principes ou pas d’amis …). La Normandie, elle, est une région, les plages, le mont saint michel (spécial dédicace au bretons … et oui dans sa folie le couesnon a mis le mont en normandie, héhé !!), le bocage virois, l’andouille, les tripes de caen, les escalopes à la crème, les moules de bouchot, le camembert, le pont l’évèque, la foire au boudin (celui qu’on mange) de briouze, Jazz sous les pommiers à coutances …
    Pour revenir à la picardie, pour que ce soit une région, faudrait qu’elle aie une identité et ne soit pas coincée entre cette chère capitale et les ch’timis …
    il y a quand même des avantages : quelques châteaux et abbayes que nous ont laissé les générations précédentes … sinon y’a l’usine spontex de boooooooovais qui laisse dans la ville une odeur nauséabonde, les cultures de betteraves sucrières (en teo (tonne équivalent odeur), ça vaut spontex …).
    Vive les préjugés !!
    pour tes vacances, si tu veux avoir la paix, emmène tosltoï et dostoievski ! Et des filles t’en trouvera sur place puisque t’auras l’air intello …
    les marins ont une femme dans chaque port dit-on !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *